La FEHAP rend hommage à Yves-Jean Dupuis

La FEHAP rend hommage à Yves-Jean Dupuis

La FEHAP souhaite rendre hommage à son ancien directeur général, Yves-Jean Dupuis, décédé courant du mois d’octobre. Il aura œuvré pendant plus de 12 ans au sein de notre Fédération, pour rendre le secteur privé non lucratif plus visible et plus reconnu aux yeux des pouvoirs publics.

 

La FEHAP et l’ensemble du secteur de la santé et des solidarités a  déploré le décès d’Yves-Jean Dupuis, Directeur général de la FEHAP de 2005 à 2017.

Diplômé de la dix-septième promotion (1978) de l’École nationale de santé publique (ENSP, désormais École des hautes études en santé publique, EHESP), titulaire d'une maîtrise de droit public et d'un diplôme d'études supérieures en sociologie politique de Sciences Po Paris il s’était engagé très tôt dans le secteur de la santé et des solidarités. Au cours de sa carrière, Yves-Jean Dupuis aura dirigé plusieurs établissements hospitaliers avant de devenir directeur général des services du conseil général de la Seine-Maritime, puis directeur général de la FEHAP pendant plus de 12 ans.

Son engagement sans faille, sa maîtrise des dossiers et sa vision stratégique ont permis à la FEHAP de devenir la grande Fédération que l’on connait aujourd’hui et qui recouvre largement tous les domaines de la santé ; sanitaire, social et médico-social.

En avril 2017, au moment de son départ en retraite, il avait accordé un entretien à APMnews au cours duquel il était revenu sur ses années à la FEHAP, soulignant notamment avoir œuvré pour que l’action de la Fédération soit plus visible et plus lisible. Il avait rappelé que le secteur de la santé représentait « 40 ans de sa vie ».

Convaincu des valeurs et de la richesse du secteur privé non lucratif, Yves-Jean Dupuis a joué un rôle déterminant dans la défense, la promotion, et surtout la reconnaissance du modèle privé non lucratif comme secteur incontournable de notre système de soins et d’accompagnement.

Il aura été de toutes les batailles, dont la plus emblématique restera peut-être l’obtention du crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) accordé par le précédent gouvernement au secteur privé non lucratif.

 

fehap-YJ-Dupuis 01

 

À la découverte de sa disparition, les acteurs du sanitaire et du médico-social n'ont pas manqué de saluer son engagement. 

"Homme sérieux, affable", pour Luc Broussy, président de France Silver éco, Yves-Jean Dupuis a marqué les esprits en tant que "grand défenseur du médico-social à but non lucratif", poursuit-il dans un premier Tweet. Des propos unanimement partagés au travers des différents messages diffusés par la suite au sein de la communauté professionnelle. "Son investissement a été grand au service du secteur non lucratif", confirme ainsi Albert Lautman, directeur général de la fédération nationale de la Mutualité française. La FHF, au travers de son président Frédéric Valletoux, a quant à elle salué "le travail et l'engagement d'un homme rigoureux et profondément humain au service de la santé des Français". Partageant la "tristesse" du Syndicat national des associations d'assistance à domicile ou encore du SMPS, qui évoque au passage un "grand directeur", Cédric Arcos a pour sa part rendu hommage à un "homme de conviction et de sincérité", "grand serviteur du service public de santé". Et David Gruson, ancien délégué de la FHF de partager lui aussi son chagrin pour celui qui aura été "plus qu'un mentor". "Il a laissé une empreinte majeure dans notre système sanitaire et médico-social", a-t-il poursuivi en évoquant sa "reconnaissance infinie".

La FEHAP et ses adhérents savent ce qu’ils lui doivent et partagent avec sa famille la douleur de sa disparition.

 

 Par Elise Perrot, Responsable des publications

 

Extrait du Perspectives Sanitaires et Sociales n°261 - novembre-décembre 2018